top of page

«Le volleyball avec sa communauté de fans est fascinant»

de Aline Leiter, Foto: Fabio Baranzini




La conseillère de ville d'Aarau Suzanne Marclay-Merz et le président du conseil de ville d'Aarau Hanspeter Hilfiker ont soutenu activement le BTV Aarau Volleyball dans sa candidature pour le tournoi du Volley Final 4. Dans l'interview, tu apprendras comment Suzanne est devenue une fan de volley et ce qu'Hanspeter espère du tournoi final.


Hanspeter, quel est ton rapport avec le sport et le volleyball en particulier?


Honnêtement, quand j'étais enfant et adolescent, le sport était pour moi un mal inutile. Dès qu'il est devenu facultatif, il m'a procuré du plaisir. Et c'est toujours le cas aujourd'hui: j'aime faire du jogging et du ski. Sinon, je me laisse plutôt enthousiasmer de l'extérieur en regardant. Je connais le volleyball depuis l'époque du collège et maintenant bien sûr du BTV Aarau Volleyball; un énorme club qui fait beaucoup pour la population et qui a un grand besoin de salles 😉.


Suzanne, comment ça se passe chez toi?


Je n'ai jamais fait de sport en compétition et on me retrouve donc plutôt sur les pistes de ski, dans la forêt, sur le terrain de golf ou à la maison en train de faire du Pilates. Je connais le volleyball du sport scolaire. Et mon expérience préférée avec le BTV Aarau Volleyball a été le match de coupe de la 1re ligue des hommes contre une équipe de la ligue nationale A. Ce match m'a absolument fasciné; l'ambiance était incroyable et la communauté de supporters époustouflante.


Il y aura probablement une atmosphère similaire lors du tournoi du Volley Final 4. Les 4 et 5 mai 2024, les meilleures équipes de relève de Suisse s'affronteront sur la patinoire artificielle KEBA. Quelle a été votre première pensée lorsque vous avez entendu parler de cette idée?


Suzanne: J'ai été ravie. Ainsi, la KEBA retrouve un peu de vie en été, car elle n'est pas utilisée pendant quatre mois. Et nous pouvons montrer qu'elle peut être utilisée pour les événements les plus divers. Je trouve cela formidable!


Hanspeter: L'idée est vraiment super. La KEBA a déjà été utilisé dans le cadre de la Fête fédérale de gymnastique, ce qui a été très bien accueilli. Le fait qu'un autre sport de niveau national y soit pratiqué est très positif.


Même si la KEBA appartient à Aarau, elle se trouve sur le territoire de la commune de Suhr. Son utilisation doit donc être discutée avec les riverains et coordonnée avec la commune de Suhr. Comment cela a-t-il été possible dans ce cas?


Suzanne: La collaboration avec Suhr fonctionne parfaitement. La commune nous aide lorsque nous voulons organiser un événement sur la KEBA.


Hanspeter: Le règlement d'utilisation prévoit une utilisation "modérée" si une autorisation spéciale a été délivrée. Cet obstacle modéré est important pour éviter que n'importe quelle manifestation ne puisse être organisée. Car il ne faut pas oublier que la KEBA se trouve au milieu d'un quartier résidentiel. Il faut donc respecter les besoins des riverains et chercher activement le dialogue.


Suzanne: Exactement! Et le volleyball est en fait le sport idéal pour cette utilisation intermédiaire. Le sport en salle a lieu à l'intérieur, ce qui réduit les émissions sonores et ne dérange guère les riverains.


Quelle est l'importance d'un tel tournoi pour la ville?


Hanspeter: Je pense que pour Aarau, c'est une chance d'augmenter sa visibilité nationale. Comme il s'agit d'un tournoi pour la relève, il faut également s'attendre à ce que de nombreuses familles fassent le déplacement. Celles-ci ne profiteront pas seulement du sport de haut niveau, mais pourront aussi découvrir directement les avantages de la "ville urbaine d'Aarau".


Suzanne: Exactement. Aarau peut se présenter sous son meilleur jour: une infrastructure de pointe en bordure d'une magnifique zone de loisirs. La forêt est juste à côté et offre une excellente possibilité de se reposer entre les matchs et de se concentrer à nouveau sur les jeux à venir. Et bien sûr, c'est aussi une chance énorme pour le BTV Aarau Volleyball de se présenter comme un club avec un département jeunesse fort.


Qu'espérez-vous concrètement de cet événement?


Hanspeter: Je pense qu'avec cet événement, nous montrons que le volleyball occupe une place importante dans la ville d'Aarau. Cela rend le BTV Aarau Volleyball perceptible en tant que club. J'espère que quelques "non-volleyeurs:euses" se rendront à la KEBA et que le tournoi sera un succès total, y compris en termes de médailles pour Aarau!


Suzanne: Le tournoi national montre à la population d'Aarau l'importance du BTV Aarau Volleyball en tant que club dans le contexte national. Et bien sûr, c'est aussi un signe pour les autres clubs de la région que c'est justement ce genre de tournoi qui est possible dans un complexe sportif exceptionnel. J'espère moi aussi que le BTV Aarau Volleyball remportera une médaille et je serai sur place pour vibrer avec lui!


Vous évoquez la pertinence du BTV Aarau Volleyball. Le BTV Aarau Volleyball, le plus grand club de volleyball de Suisse, déborde de toutes parts. La ville d'Aarau aussi, en termes de salles. Quel est l'avenir à cet égard? Des projets sont-ils en cours?


Hanspeter: Oui, la question des salles nous préoccupe beaucoup. Le nombre d'élèves et d'habitants:es augmente. Parallèlement, nous constatons également une augmentation des demandes de salles. La demande de sport augmente. C'est une bonne chose et c'est important.


Suzanne: Nous voulons pouvoir offrir plus de capacités de salles. Les sports associatifs sont importants pour la société et doivent absolument être encouragés. La nouvelle planification des salles et des écoles doit bien sûr suivre le rythme des capacités sportives. Je vois justement un grand potentiel dans le projet d'Obermatte, dans lequel le BTV Aarau Volleyball est également responsable.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page